CERCLE PHILHARMONIQUE DE CHAMBÉRY Chœur d'Oratorio, direction Joël Durandet

Plein succès pour le centenaire du Cercle Philharmonique de Chambéry

Le Cercle Philharmonique de Chambéry n'a pas boudé son plaisir de retrouver son public après deux années de confinement à l'occasion de son Centenaire. Et le public n'a pas manqué le rendez-vous. La salle de l'auditorium de l'Espace Malraux de Chambéry était pleine pour l'occasion, le vendredi 20 mai. Le Cercle a présenté notamment la « Messe en Ut mineur » de Mozart

Ce concert à l'occasion du centenaire est un moment important, car comme l'a indiqué lors de son mot de bienvenue, Jean-Pierre Casazza, adjoint au maire de Chambéry chargé de la culture et de l'éducation populaire, le Cercle Philharmonique est « une association qui a une place particulière dans le paysage culturel chambérien. Déjà en raison de sa longévité remarquable. C'est un magnifique exemple de continuité et de transmission à travers les générations. C'est une continuité qui a pu se faire grâce … au soutien des collectivités locales en premier lieu, en particulier la Ville de Chambéry qui a toujours soutenu cette association… Mais si continuité il y a eu, c'est aussi grâce à l'ensemble des bénévoles qui au fil de ce siècle ont œuvré pour que le Cercle Philharmonique puisse tenir sa mission… ; grâce aussi aux multiples choristes qui ont composé ce Cercle Philharmonique ; grâce aux chefs de chœur qui les ont dirigés pendant ce centenaire ; grâce aussi à vous, public, qui avez été fidèles. Fidèles parce que vous savez que le travail du Cercle Philharmonique est remarquable. Et on le voit encore ce soir, vous êtes nombreux. »

« La deuxième raison de la place particulière qu'occupe le Cercle Philharmonique de Chambéry au sein de notre cité, a poursuivi Jean-Pierre Casazza, c'est justement la qualité de son travail musical et aussi son exigence artistique qui s'est maintenue au fil du temps. »

Jean-François Bénévise, le président du Cercle Philharmonique a ensuite indiqué que « pour nous, fêter cet anniversaire, c'est saluer une double fidélité à un territoire et à un répertoire qui va du XVIe au XXe siècle.» Il a rappelé que « cet anniversaire nous a permis de rechercher et retrouver nos racines. Cercle orphéonique en 1919, devenu mixte en 1935 et philharmonique en 1959, nous identifions une filiation avec le travail de renaissance du chant choral porté par Guillaume Bocquillon dit Whilhem après la Révolution, tant auprès des plus jeunes qu'auprès des ouvriers. Nos statuts se situent dans cette filiation rappelant que notre objet social de chant/concerts/voyages est réalisé dans un but d'éducation populaire. »

Il a enfin remercié l'ensemble des partenaires, le chef de chœur, Joël Durandet, et l'accompagnatrice, Hélène Chapeaux et tous ceux qui ont permis la réalisation de cette belle fête autour de la musique et du centenaire de l'association, notamment l'orchestre d'Harmonie de Chambéry et l'ensemble Ad Libitum.

Cette belle fête autour du centenaire a été précédée le 15 mai par un concert en la cathédrale de Belley, qui a rencontré également un franc succès.

Le prochain concert du Cercle Philharmonique aura lieu, toujours avec la « Messe en Ut mineur » de Mozart, le samedi 17 septembre à Saint-Antoine-l'Abbaye.

Répertoire

Quelques photos